loi de 1905

Castaner, le clergé et les dealers

Un des arguments forts de Christophe Castaner, pour un toilettage de la loi de 1905 vient de tomber. Pour mémoire le ministre des cultes, envoie des signaux régulièrement pour faire savoir qu'il travaille à un projet de réforme de la loi de 1905. Sa dernière sortie, a eu lieu à l'Institut du monde arabe, où il expliquait tranquillement, devant un parterre de responsables musulmans du CFCM que l'Etat allait reconnaître l'islam comme religion républicaine.  

Lire la suite

verbatim "obsèques de la loi de 1905"

Bonjour à tous et toutes!

Mes chers amis, mes frères et sœurs laïques, nous sommes réunis en ce lieu symbolique pour évoquer la (presque) perte de notre très chère amie, (presque) disparue sous les coup de boutoir de ses ennemis intimes.

La maladie va peut être l'emporter. Cette maladie qu'on pensait définitivement disparue et qui revient justement par ses propres enfants. Cette maladie honteuse porte un nom: le cléricalisme.

En 1905, c'est justement pour vacciner définitivement la nation contre cette maladie que fut votée et discutée la loi qui risque fort d'être abattue par ceux qui sont justement élus pour en défendre l'essence.

Lire la suite

Ménard 2019, ou la prise d'otage de Jésus!

Tant va la crèche à l’eau qu’à la fin elle se casse.


Une fois de plus la période de Noël nous amène son lot de redites. Une fois de plus comme ces cinq dernières années Monsieur Menard installe SA crèche dans SA mairie. Déjà condamné pour la chose il réitère arguant du «droit » de tradition, clamant à qui veut l’entendre que ceux qui sont contre sont d’horribles laïcards honteux des racines chrétiennes de la France.
Que la France soit catholique on ne peut le nier mais elle est aussi protestante, juive, et un peu musulmane sans compter le nombre incalculable de déclinaisons religieuses.

Lire la suite

Macron, gilets jaunes et Tareq Oubrou

Peu d'actualité laïque en ce moment, l'information étant dévolue aux "gilets jaunes".

À titre personnel, je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle que soient mises en lumière les conditions de vie de nos concitoyens. Je vois une nouvelle fraternité poindre dans une société que l'on pensait tétanisée par des politiques publiques incisives.

Mais il est bon de rappeler que dans l'ombre, le gouvernement Macron travaille à la fin de ce qu'il reste d'une certaine idée de la République.

La loi de 1905 risque fort de subir une modification structurelle importante. Le pire serait que cela se fasse par ordonnance, au détour d'une soirée people à l'Elysée.

Sous couvert de démocratie !

Lire la suite

Laïque et née en 1974...

Je suis née en 1974.

J’ai assistée à l’élection de tonton...euh Mitterrand en 1981.

J’m’en souviens comme si c’était hier: je buvais jus de tomate sur jus de tomate pendant que les grands avaient les yeux rivés sur l’écran de télé de la mairie d’Evry!

Et puis il y eut le résultat. Des cris de joies, des larmes... « maman pourquoi elle pleure? » -Elle ne pleure, c’est de la joie ma chérie! Ah.. Des larmes de la dame, j’ai filé rendre les armes et du trop plein de Solanacée.

J’étais scolarisée à Alexandre Dumas, j’ai joué le Petit Prince avec 5 petits princes: il y avait Ta-Yang, Aicha, Delphine (zut j’ai oublié les 3 autres). En CM1, j’ai eu un instit anar, qui nous a fait écrire une pièce de théâtre, nous a fait construire les décors, chercher des lieux pour la jouer afin de mettre en pratique ce qu’on apprenait chaque jour.

Lire la suite

Focus : réforme de la loi de 1905

Focus : réforme de la loi de 1905

La Loi de 1905 porte la liberté absolue de conscience qui donne à chacun le droit de croire ou de ne pas croire et elle garantit pour tous la séparation des Églises et de l’État. Elle assure la concorde et la paix en affirmant la primauté du commun dénominateur - la citoyenneté républicaine - sur n’importe quelle autre appartenance, empêchant ainsi de graves conflits et clivages au sein de la République.

Si le Président de la République veut amender la loi de 1905 c’est parce que, en l’état, il ne peut pas comme il le souhaite structurer les religions, ni contrôler leurs financements. Il ne peut pas non plus labelliser des Associations cultuelles, c’est à dire décider de leur caractère religieux ou non.

Or le Président de la République veut renouer le lien de l’État avec la religion et «redonner» à l’islam «sa place particulière» (en suivant les avis de l’institut Montaigne et de Hakim El Karoui).

Lire la suite

Décryptage du futur projet de réforme de la loi de 1905

 Ce dossier est l’un des plus sensibles du quinquennat.


Après un an et demi de cogitation au sommet de l’Etat, la répartition des rôles se dessine. Pendant que les fidèles imaginent des schémas de financement du culte, le gouvernement veut sévir sur l’ordre public. Comment ? En réformant la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat.
L’idée trottait depuis des mois dans la tête du chef de l’Etat. Ecartée, dans un premier temps. Puis verbalisée comme une conviction intime : "il faut amender la loi de 1905".


Le discours présidentiel tant attendu sur la laïcité va donc arriver et il annoncera une loi de 1905 d'autant plus facilement vidée en partie de sa substance que l'entourage présidentiel proche la qualifie de « vieux totem ».
En effet les articles 1 et 2 garantissant la liberté de conscience et le libre exercice des cultes sous réserve du respect de l'ordre public, et le fait que l'Etat ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte resteront inchangés.

Par contre, les articles 18 et 36 qui encadrent le REGIME DES CULTES va être profondément modifié. Or la loi de 1905 est un ensemble qui ne se résume pas à ses 2 premiers articles sauf à tuer l'esprit de la loi.

Lire la suite

ASSISES TERRITORIALES DE L'ISLAM DE FRANCE

Nous sommes tombés en arrêt devant un formulaire de la préfecture de Dordogne. Un questionnaire concernant les assises territoriales de l'islam de France. Territoriales!!! Ce document est à destination des musulmans et est édité par les services de l'État en contravention totale avec l'égalité républicaine. En indexant les questions en direction des seuls musulmans, et en ne demandant pas son avis à la totalité de la population française, la préfecture de Dordogne valide la communautarisation des musulmans . Pire , les questions laissent un goût amer d'organisation ,dans un futur proche, par l'Etat du culte de l'Islam. Le principe de la laïcité, c'est de ne pas permettre à l'état de gérer le culte en France, ni de l'organiser afin de préserver les consciences de tous les citoyens. Vous vouliez savoir ce que l'état prévoit, ce que sera le Concordisme en matière d'Islam ? Lisez ceci. J'ai répondu en qualité de citoyen.

Lire la suite