république

Lettre au président (Rim Ha)

Monsieur Le Président,

en France, tout français n'a qu'un seul représentant, c'est La République indivisible et Laïque, où nous avons déjà élu son responsable: Vous, Monsieur.

Et mon cœur laïque de ce jour, pourtant née de confession musulmane, ne peut accepter cette division du Pouvoir.

Et en tant que personne qui a lu le Coran dans sa racine, je refuse que vous me désigniez un de ces représentants. J'ai mon propre cerveau pour lire un Livre et méditer ses mots; Je n'ai, en ce sens, aucun représentant à avoir sur ma foi, ou sur son contrôle.

Aussi, Monsieur Le Président, étant donné que le sujet vous anime, sachez que les représentants de l'islam que vous désignez, suivent les Hadiths, ce qui est interdit dans le Coran à la sourate 31 verset 6, parce-qu'ils "égarent".


Alors voyez Monsieur, Femme Laïque que je suis, je n'ai pas besoin de leurs sciences pour lire et comprendre des mots, et leurs sens. Qu'ils suivent eux-mêmes déjà le Coran, au lieu de tourner le dos à ses versets, comme indiqué à la sourate 31 verset 7.

Cher Monsieur Le Président de MA République, je vous prie de bien vouloir observer la pérennité de la Loi de 1905, et d'en être le Garant, afin d'apaiser mon âme qui vibre au son de la Liberté, l'Égalité, et la Fraternité Universelle.

J'aime la France des Lumières, et je ne peux accepter que l'Obscur lui fasse ombre.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur Le Président, mes sentiments les plus respectueux.

Bien à vous,

Une Mère, qui veut voir grandir son fils avec Lumières dans ses yeux.

Retour vers le futur, code du travail!

Retour vers le futur (en ouvrant de temps en temps son code du travail) :

À propos du jugement rendu le 15 janvier dernier, condamnant le transporteur T2C à réparer le licenciement d’un chauffeur qui refusait de serrer la main de plusieurs collègues femmes.
 

On peut -et même il faut - tout à fait comprendre les réactions passionnées que suscite ce genre de décision de justice. Pour autant, le temps presse. Il devient alors essentiel de comprendre ce qui ne va pas, pour de ne pas être systématiquement dans la réaction qui induit une posture inefficace, purement défensive. Puis des erreurs grossières, qui se renouvellent. S’il est légitime de se montrer critique envers l’institution judiciaire, particulièrement le conseil de prud’hommes, les dysfonctionnements n’expliquent pas tout et certainement pas ce jugement du Conseil de Prud’hommes de Clermont Ferrand rendu le 15 janvier dernier.

En l’espèce actuelle, il n’est pas tout à fait interdit d’observer que la gestion de cette affaire par l’employeur relève, ici, d’une légèreté incroyable qui a permis à un islamiste de pavaner en transformant son procès en un énième cirque médiatique - et encore, T2C échappe à l’humiliation de la nullité-réintégration - . Ainsi, par la grâce d’un employeur (1) qui oublie un principe élémentaire (2) et ne pouvait qu’échouer en invoquant un motif inefficace (3), on donne des bâtons pour se faire battre. Comprendre. Pour éviter que cette situation ne se reproduise trop souvent. Car à vrai dire, ça en devient gênant s’agissant d’entreprises qui, à l’opposé des petites PME, possèdent largement les moyens de remettre en cause leur pratique du droit social.

Lire la suite

Le terrifiant Aurélien Taché...

Le terrifiant Aurélien Taché...

Cible de critiques en islamo-gauchisme, ce député LREM aime à s'en défendre avec des phrases chocs. Avec sa tête de premier communiant, il vient sur le plateau de "C'l'hebdo" pour éclairer le débat face à Zineb.

Rappelons que Zineb est habité par un Esprit républicain sur lequel il est difficile de revenir tant la clarté du propos entre en résonance avec une société qui entend encore se revendiquer laïque. Ce qui lui vaut des séquences de tir au pigeon odieuses, mélangeant insultes et menaces.

Voilà le cadre qu'a souhaité Ali Badou pour traiter la question de l’hidjab de Decathlon.

On passera sur la pauvre tentative de réintroduire cette question dans le champ laïque par le député, afin de discréditer la journaliste républicaine. Puisque sur le fond l’hidjab n'entre pas dans la prise en compte de la loi de 1905. Mais c'est une méthode connue pour nourrir les trolls qui s'excitent à l'évocation de la laïcité en France.

Lire la suite

Le puzzle anti-laïque.

Le puzzle anti-laïque.

De loin, on sent que la société évolue sur les questions laïques. Que les mots changent, que des mutations s'opèrent. La laïcité, c'est ce truc en plus qui rend la France si particulière. Mais c'est aussi un truc incomparable, une philosophie de vie, garantie par les institutions françaises qui permet à chaque français de se définir par autre chose que la religion ou la croyance.

C'est une philosophie qui permet de faire partie d'un bloc souple, un ensemble de citoyens ayant des conceptions différentes de vie et de pensée. Une huile tiède qui facilite les rapports avec ses concitoyens. Un ciment qui lie chaque individu avec son prochain, en permettant d'amorcer des relations avant tout, sociales. C'est un socle commun de rapports avec l'autre, une convention sociale.

Un "esprit" laïque !

Lire la suite

Fatigue...

Fatigue....

D'un côté nous avons James Watson co-découvreur de la structure ADN qui après avoir déjà épinglé en 2007 récidive en divaguant sur l'infériorité génétique des noirs.
Voilà ce qu'il disait en 2007 et qu'il a confirmé en 2019 :
"profondément pessimiste pour les perspectives de l’Afrique» parce que «toutes nos politiques sociales sont basées sur le fait que leur intelligence est la même que la nôtre alors que tous les tests prouvent que ce n’est pas vrai».
«toute personne ayant travaillé avec des employés Noirs voit bien que ce n’est pas vrai».

De l'autre côté, nous avons un pâtissier à Lyon qui nous ressort les "têtes de nègre", grosses lèvres, nez épaté (caricature colonial du noir) et qui décide de les appeler "mamadou"....Je vous laisse le soin de constater "l'évolution" du machin.

Lire la suite

Pour en finir avec l'article 1er de la Loi de 1905.

Pour en finir avec l'article 1er de la Loi de 1905.

Non, l'article majeur de la loi de 1905 , ce n'est pas " le droit de croire ou de ne pas croire", mais" la République assure la liberté de conscience".

Et ce n'est pas du tout la même chose!

1) " la République assure la liberté de conscience" à l'ensemble des citoyens sans définir de cultes, de croyances, et sans mentionner de religions ou encore de rites. Cet article exclut de fait les mouvements collectifs, pour ne s'attacher qu'à une définition large de la conscience.

2) " la République assure la liberté de conscience" n'impose pas de droits, ni même de devoirs aux citoyens en tant qu’individus, mais place l'organisation républicaine au dessus des consciences pour assurer une liberté universelle et individuelle.

Lire la suite

Le pape et les émirs.

Le pape et les émirs.

Une visite interreligieuse se déroule en ce moment même dans les Emirats. François 1er vient faire la démonstration de son ouverture vers les autres cultes au nom de Dieu.

On dirait une carte postale, une image d'Épinal. Mais sur le fond... Que peut bien promettre cette promenade oecuménique? Quand deux blocs aux identités si différentes s'entendent pour se rejoindre et prier sous les mêmes cieux, il devient évident que la question n'est pas que théologique. Le chef de l'église romaine, titulaire de l'âme des européens, visitant les wahhabites sur leurs terres, l'image est trop belle pour qu'elle ne serve que Dieu.

 

Lire la suite

Allez tous vous faire enculter!

Allez tous vous faire enculter!

Voici en substance ce que prêche le nouveau super clergé que devient dans une longue descente aux enfers, l'observatoire de la laïcité.
Insupportable pour ces évangélistes d'Etat que de s'apercevoir que tant de têtes sans âmes ( on dit mécréant des fois, ou moutons égarés c'est selon...), ne recourent pas aux services de Dieu dans un pays où la religion est devenue un fait secondaire.

Allez tous vous faire enculter au service national universel. " Envoyez vos enfant couverts de vos symboles religieux familiaux, chargez les de convertir la nation dans des lieux où par obligation les mineurs sont tenus d'aller..." . Perdu Jean-Louis Bianco! Il reste des hussards de la République tel Jean- Michel Blanquer pour défendre la liberté de conscience pour les mineurs.

Lire la suite

Voeux 2019 de l'association

L'association Esprit Laïque vous présente ses vœux pour l'année 2019.

- Le premier de ses vœux est très simple: que chacun d'entre vous puisse, penser sa philosophie, sa croyance et pratiquer son culte individuel dans la plus stricte liberté

- le second sera que la main mise des clergés sur les âmes de nos concitoyens soit diminuée pour devenir une simple aide à la croyance et non une direction de conscience politique.

Lire la suite

Tareq Oubrou ou l’islamisme en douceur

  • Je viens de lire une interview de Tareq Oubrou (1) , pressenti à la tête de « l’Islam de France » et je suis non pas surprise [Mohamed Louizi nous avait expliqué par le menu ses positions (2)] mais très inquiète
  • -Pour la petite histoire, notons que Tareq Oubrou est présenté comme «un jeune Marocain venu en France pour ses études» et devenu Imam à Bordeaux pour «rendre service aux fidèles bordelais». Sa trajectoire de Frère Musulman, probablement méconnue par la journaliste, est donc totalement occultée.
  •  
  •  

Lire la suite

Castaner, le clergé et les dealers

Un des arguments forts de Christophe Castaner, pour un toilettage de la loi de 1905 vient de tomber. Pour mémoire le ministre des cultes, envoie des signaux régulièrement pour faire savoir qu'il travaille à un projet de réforme de la loi de 1905. Sa dernière sortie, a eu lieu à l'Institut du monde arabe, où il expliquait tranquillement, devant un parterre de responsables musulmans du CFCM que l'Etat allait reconnaître l'islam comme religion républicaine.  

Lire la suite

L’appel des Français ‘racisés’ contre le communautarisme

L’appel des Français ‘racisés’ contre le communautarisme.

Nous sommes ce que certains appellent des Français ‘issus de la diversité’. Nous sommes croyants ou athées. Nous sommes les ‘racisés’ désignés comme tel par les pseudo anti racistes, ces professionnels entrepreneurs de la lutte dite ‘anti raciste’ . Nous venons de divers continents ou sommes nés en France.

Lire la suite

faux djihadiste, mon cul

faux djihadiste, mon cul !
Des fois, dès que commence la présentation du numéro, tu sais que tu vas devoir te taper un truc parfaitement ringard et de mauvais goût. "Il nous revient de Las Vegas, après une tournée triomphale à travers les USA..."
Ben là, en lisant le titre de la tribune du Monde, " Cherif Chekatt ou le faux Djihadiste", t'as le même sentiment... Tu sais que tu vas avoir droit à l'habituel chapelet de sophismes pourris, au discours misérabiliste de circonstance et au "padamalgam" ostentatoire. Vérifions si cette intuition est juste.

Lire la suite

verbatim "obsèques de la loi de 1905"

Bonjour à tous et toutes!

Mes chers amis, mes frères et sœurs laïques, nous sommes réunis en ce lieu symbolique pour évoquer la (presque) perte de notre très chère amie, (presque) disparue sous les coup de boutoir de ses ennemis intimes.

La maladie va peut être l'emporter. Cette maladie qu'on pensait définitivement disparue et qui revient justement par ses propres enfants. Cette maladie honteuse porte un nom: le cléricalisme.

En 1905, c'est justement pour vacciner définitivement la nation contre cette maladie que fut votée et discutée la loi qui risque fort d'être abattue par ceux qui sont justement élus pour en défendre l'essence.

Lire la suite

Ménard 2019, ou la prise d'otage de Jésus!

Tant va la crèche à l’eau qu’à la fin elle se casse.


Une fois de plus la période de Noël nous amène son lot de redites. Une fois de plus comme ces cinq dernières années Monsieur Menard installe SA crèche dans SA mairie. Déjà condamné pour la chose il réitère arguant du «droit » de tradition, clamant à qui veut l’entendre que ceux qui sont contre sont d’horribles laïcards honteux des racines chrétiennes de la France.
Que la France soit catholique on ne peut le nier mais elle est aussi protestante, juive, et un peu musulmane sans compter le nombre incalculable de déclinaisons religieuses.

Lire la suite

FranceTV en plein confusionnisme sur la laïcité

Francetv publie une video hallucinante de confusionnisme sur la laïcité.


" L'islam est -il compatible avec la laïcité ? C'est l'instant détox !"


Voilà le titre alléchant de cette publication pour le moins "putaclic".

Décryptage :

- On attaque direct par des citoyens qui affirment que la laïcité c'est "pas de voile, pas de religion" sous couvert d'un caviardage du visage (genre curé pédophile) ou  "une personne de couleur" qui nous parle d'une comparaison entre la France et des pays arabes mais ne voit pas de problème avec les signes ostensibles catholiques.

Pour le moins essentialiste, cette entrée en matière.

- Ensuite, vient la question des fonctionnaires. Manifestement, la témoin, qui n'a pas entendu parler de la neutralité des agents publics, pose cette question :

"si on peut le porter dans la rue, pourquoi pas au boulot si on est fonctionnaire ?"

Lire la suite

Macron, gilets jaunes et Tareq Oubrou

Peu d'actualité laïque en ce moment, l'information étant dévolue aux "gilets jaunes".

À titre personnel, je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle que soient mises en lumière les conditions de vie de nos concitoyens. Je vois une nouvelle fraternité poindre dans une société que l'on pensait tétanisée par des politiques publiques incisives.

Mais il est bon de rappeler que dans l'ombre, le gouvernement Macron travaille à la fin de ce qu'il reste d'une certaine idée de la République.

La loi de 1905 risque fort de subir une modification structurelle importante. Le pire serait que cela se fasse par ordonnance, au détour d'une soirée people à l'Elysée.

Sous couvert de démocratie !

Lire la suite

Laïque et née en 1974...

Je suis née en 1974.

J’ai assistée à l’élection de tonton...euh Mitterrand en 1981.

J’m’en souviens comme si c’était hier: je buvais jus de tomate sur jus de tomate pendant que les grands avaient les yeux rivés sur l’écran de télé de la mairie d’Evry!

Et puis il y eut le résultat. Des cris de joies, des larmes... « maman pourquoi elle pleure? » -Elle ne pleure, c’est de la joie ma chérie! Ah.. Des larmes de la dame, j’ai filé rendre les armes et du trop plein de Solanacée.

J’étais scolarisée à Alexandre Dumas, j’ai joué le Petit Prince avec 5 petits princes: il y avait Ta-Yang, Aicha, Delphine (zut j’ai oublié les 3 autres). En CM1, j’ai eu un instit anar, qui nous a fait écrire une pièce de théâtre, nous a fait construire les décors, chercher des lieux pour la jouer afin de mettre en pratique ce qu’on apprenait chaque jour.

Lire la suite

Focus : réforme de la loi de 1905

Focus : réforme de la loi de 1905

La Loi de 1905 porte la liberté absolue de conscience qui donne à chacun le droit de croire ou de ne pas croire et elle garantit pour tous la séparation des Églises et de l’État. Elle assure la concorde et la paix en affirmant la primauté du commun dénominateur - la citoyenneté républicaine - sur n’importe quelle autre appartenance, empêchant ainsi de graves conflits et clivages au sein de la République.

Si le Président de la République veut amender la loi de 1905 c’est parce que, en l’état, il ne peut pas comme il le souhaite structurer les religions, ni contrôler leurs financements. Il ne peut pas non plus labelliser des Associations cultuelles, c’est à dire décider de leur caractère religieux ou non.

Or le Président de la République veut renouer le lien de l’État avec la religion et «redonner» à l’islam «sa place particulière» (en suivant les avis de l’institut Montaigne et de Hakim El Karoui).

Lire la suite

13 novembre 2018: Un chrysanthème parmi les bleuets.

13 novembre 2018

3 ans.

Trois longues années de résilience.                                                                                                                                                                On a tous éprouvé le malaise de se dire qu'on n'y était pas, qu'on aurait pu être là.                                                                                     

On a tous pensé à ce qu'on aurait fait, ou pas fait.                                                                                                                                      C'est l'objet des commémorations personnelles, des pèlerinages mémoriaux, sur les lieux, ou à distance. C'est l'essence du souvenir avec un point de départ partagé avec 60 millions de concitoyens, avec un horaire commun, des images communes...

Cette année, l'État offre une couronne de fleurs pour le prix du sang, le prix du déni qui a conduit à cette tuerie. Une couronne partagée avec la ville de Paris. Et quelques mots, en hommage. Une fleur parmi les hommages du centenaire de la fin de la guerre.

Un chrysanthème parmi les bleuets.

Lire la suite