Fatigue...

Fatigue....

D'un côté nous avons James Watson co-découvreur de la structure ADN qui après avoir déjà épinglé en 2007 récidive en divaguant sur l'infériorité génétique des noirs.
Voilà ce qu'il disait en 2007 et qu'il a confirmé en 2019 :
"profondément pessimiste pour les perspectives de l’Afrique» parce que «toutes nos politiques sociales sont basées sur le fait que leur intelligence est la même que la nôtre alors que tous les tests prouvent que ce n’est pas vrai».
«toute personne ayant travaillé avec des employés Noirs voit bien que ce n’est pas vrai».

De l'autre côté, nous avons un pâtissier à Lyon qui nous ressort les "têtes de nègre", grosses lèvres, nez épaté (caricature colonial du noir) et qui décide de les appeler "mamadou"....Je vous laisse le soin de constater "l'évolution" du machin.

Ainsi nous avons 1 scientifique prix Nobel qui nous explique que le noir est génétiquement inférieur et de l'autre un crétin qui use des artifices les plus grossiers et racistes pour vendre ses pâtisseries sans se douter que cela puisse choquer un seul instant.

Les 2 mamelles du racisme se retrouvent ici en premier lieu sur la preuve indubitable scientifique et en deuxième lieu sur l'utilisation de poncifs racistes éculés qui datent de l'esclavage et surtout des colonies.

Il faudrait que le gouvernement et les partis politiques au lieu d'aller faire des manifestations contre 1 type de racisme s'attaquent sans pitié à tous les racismes tels qu'ils sont énumérés par la loi de 1881 révisée en 1972. NUL BESOIN DE NOUVELLES LOIS !!
Il faut parler de Racisme et non plus le fractionner car tout le monde se lance dans une escalade victimaire où la lutte contre le racisme sera perdante. En effet, à force de parler du sien, on ne parle plus du Racisme tout simplement car chaque personne atteinte se sent abandonnée et tend à resserrer les rangs avec les siens......alors que la République universelle et laïque n'entend rien en matière de communauté.
A force de ne constater et de combattre que SON racisme, on en oublie le racisme de l'autre ; chacun vociférant dans son coin jusqu'à devenir raciste à son tour.

L'incompréhension est là quand la République n'écoute plus le citoyen mais l'origine, le sexe ou la croyance.

La cacophonie est là lorsque les voix qui s'expriment ne parlent plus à l'unisson mais les unes contre les autres.

La déliquescence républicaine est là lorsque les politiques pour des questions de clientélisme et d'électoralisme se soumettent aux desideratas égoïstes de chaque communauté (qui n'existe pas en République) pour en oublier le vivre ensemble et les institutions qu'ils sont censés représenter et protéger.

L'injustice est là quand on s'occupe de l'un sans voir l'autre, le sentiment d'abandon devient prégnant et peut engendrer des radicalisations.

L'écoeurement est là quand on essaye benoîtement de nous faire croire que les victimes ne peuvent être les bourreaux, qu'il n'existe qu'un archétype de raciste.

La colère est là quand on voit des personnes attaquer des institutions qui leur garantissent les mêmes droits, les mêmes devoirs, affirmer qu'elles sont racistes.

Alors toi le con qui insulte un juif, qui affirme l'infériorité du noir, tague ta haine sur des tombes juives, des mosqués, des églises, crache sa haine sur les RS envers les femmes, les homos, les trans, les blancs....etc...oui toi le blanc, le noir, le maghrébin, l'hindou, l'asiatique, le religieux, l'athée, la féministe, le racialiste, l'identitaire....etc

VA TE FAIRE FOUTRE.

C'est simple mais ça fait du bien.

 

Eric

république esprit laïque racisme