Focus sur le planning et la dérive intégriste islamiste

L’association Esprit Laïque va poser des jalons et décrypter une affaire qui secoue en ce moment le planning familial. L’entrisme d’idéologie ne fait plus de doute. Nous allons produire des captures d’écran mettant en perspective ce changement de vision de ce qui était un fleuron de la lutte pour le droit des femmes portant sur les questions d’avortement et de contraception.

Il devient urgent de savoir et de faire connaitre les dérives actuelles de  cette association notoirement d’intérêt public, afin que les corps et les droits des femmes ne soient pas soumis à une quelconque idéologie qui renverrait à une centaine d’années en arrière les luttes pour l’émancipation.

AOUT2017
Asso lallab est une association de défense des droits de la femme musulmane pro-voile anti loi 2004 entretenant un flou artistique au sujet de sa position sur l’IVG si l’on se réfère aux écrits de sa féministe de référence Asmat Lambaret.


Le 9 août 2017 Assolallab publie une annonce de recrutement pour trois volontaires du service civique, rapidement des voix s’élèvent afin d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur la nécessite d’empêcher Assolallab de bénéficier de cette disposition financée avec l’argent des contribuables. À cette occasion le planning assure lallab de son soutien, provocant l’incompréhension chez les féministes universalistes.

QUE SE PASSE T’IL AU PLANNING FAMILIAL?

 23/08/2018


Nous découvrons avec stupeur le nouveau visuel publié par Planning familial 13 l’antenne des cotes-du Rhône, représentant 2 femmes, l’une avachie en sous-vêtements souriant niaisement, l’autre dressée fière active et voilée. Le tout surmonté d’une phrase:

« la nudité enpouvoire certaines femmes,La pudeur empouvoire certaines femmes. Des choses différentes empouvoirent des femmes différentes. Le féminisme représente leur droit de choisir ».

Sans parler de la traduction litéralle du mot “empowerment” en « empouvoirement » du pseudo message de tolérance, ce visuel est particulièrement malhonnête.


 

Non seulement il passe sous silence la dimension religieuse du voile mais il traduit la rengaine habituelle: la femme blanche nue opposée à la femme non-blanche voilée, l’impudique versus la pudique, l’exhibitionniste versus la modeste

Sommes-nous vraiment obligés en 2018 de rappeler l’évidence?

La femme blanche n’avance pas dans la vie nue, elle ne puise pas sa force dans la pornographie, pas plus que la femme noire n’est obligatoirement une musulmane voilée puisant la sienne dans la religion et si effectivement pour certaines avoir et donner une image positive de leur corps est nécessaire, cela n’empêche en aucun cas la décence qu’il ne faudrait pas confondre avec la pudeur.


S’en suivirent 48 heures de débats épiques ou pas une seule fois le planning familial13 ne revint sur le relativisme exprimé dans sa communication, campant fermement sur ses positions, affirmant même militer pour « le libre choix de chacune » en ce qui concerne l’excision et nous apprenant au passage que «le féminisme n’est pas universel». Nous eûmes même droit à 1 Communiqué du planning familial assimilant les féministes universelles à la fashosphère:

La dérive du planning familial qui autrefois militait contre le voile avec « ni putes ni soumises » est totale.

23 septembre 2018

le planning publie un communiqué via facebook , en guise de réponse a l'hebdomadaire marianne et justifie ces prises de position.

https://www.facebook.com/planningfamilial.bdr/posts/2152626171650965?comment_id=2153312778248971%C2%ACif_id

OCTOBRE 2018


Le planning familial lance une campagne afin de nous présenter ses bénévoles parmi eux Nadya Boukaibat musulmane voilée fière de ses origines.
 
À première vue employer une bénévole voilée pour mettre en confiance d’autres femmes voilées en recherche de conseils peut sembler une bonne idée. Cependant comment cela se fait-il qu’à chaque fois qu’on nous donne en exemple une femme voilée que ce soit Linda Sasour, Ménel ou Barbie hidjab, qu’elle soit célèbre ou anonyme, qu’elle soit Américaine, Française d’origine Tunisienne, Marocaine ou autre toutes ont le même tropisme: la Palestine et/ou une vision fondamentaliste de l’islam. Leurs murs Facebook ont beaucoup en commun, que se soit en terme de religion, de rappel du Coran incitant la femme à la soumission à Dieu et à l’homme, de publication pro palestinienne ou de théorie du complot.

Mais admettons!

Imaginons à la place de la photo de Nadya, celle d’une bénévole arborant un T-shirt « j’aime Jésus, je crois en ses préceptes » où « Dieu est mon maître ». Allons plus loin, imaginons que comme Nadya au milieu d’articles parlant de féminisme, de violences faites aux femmes, elle poste également des passages de la Bible, des pétitions en soutient aux prêtres pédophiles, des publications de Civitas ou de l’Opus Dei, sens commun, la manif pour tous.

Nous connaissons tous les théories développées par ces idéologies. À quel moment croirions-nous qu’une telle bénévole aurait sa place au planning familial?

Quel type de parole féministe pourrait-elle développer, face à une femme en recherche de conseils pour un avortement ou à une lesbienne toujours dans le placard? Et c’est exactement ce genre de question que se pose une féministe universaliste en découvrant Nadya.


Le planning familial est confronté à des personnes en recherche de réponses sur des sujets aussi sensibles: que l’avortement, l’homosexualité, la construction de genre. Comment une musulmane fondamentaliste au même titre qu’une catholique intégriste peut-elle apporter d’autres réponses que celles passées au prisme de sa religion?


Comment se fait-il qu’il soit absolument impossible d’obtenir de réponse concrète et rassurante de la part du planning sur cette simple question, autre que: «le féminisme universel n’existe pas » et cette réponse stupéfiante lorsqu’on l’interroge sur sa position à propos de l’excision «on milite pour le libre choix de chacun-e et que nous puissions faire chacune ce que nous voulons de notre corps on ne projete pas ses choix sur les autres »


Même si ces réponses sont celles d’une de leurs antennes et pas forcément la ligne du planning au niveau national, tout ce qu’elles sous-tendent est préoccupant, quand on sait qu’elles ont de plus en plus affaire à des femmes migrantes ignorantes de nos moeurs. Cela pourraient totalement les ancrer dans des « traditions » qui sur le long terme risqueraient de les ostraciser dans la société Française.


Ne ne nous y trompons pas le vêtement de Nadya Boukaibat n’est pas plus une tenue folklorique qu’un vêtement comme un autre, mais bien le signe d’une pratique orthodoxe d’un culte qui ne tolère pas les entorses en ce qui concerne l’avortement, l’homosexualité et la place de la femme, dans sa famille comme dans la société et rien que pour cela nous devrions être en capacité de poser des questions sans passer pour des facistes, car nous ne faisons qu’interroger les faits qui se déroulent sous nos yeux.

 

F.M pour association Esprit Laïque

islamisme esprit laïque islam le planning

×