Le terrifiant Aurélien Taché...

Le terrifiant Aurélien Taché...

Cible de critiques en islamo-gauchisme, ce député LREM aime à s'en défendre avec des phrases chocs. Avec sa tête de premier communiant, il vient sur le plateau de "C'l'hebdo" pour éclairer le débat face à Zineb.

Rappelons que Zineb est habité par un Esprit républicain sur lequel il est difficile de revenir tant la clarté du propos entre en résonance avec une société qui entend encore se revendiquer laïque. Ce qui lui vaut des séquences de tir au pigeon odieuses, mélangeant insultes et menaces.

Voilà le cadre qu'a souhaité Ali Badou pour traiter la question de l’hidjab de Decathlon.

On passera sur la pauvre tentative de réintroduire cette question dans le champ laïque par le député, afin de discréditer la journaliste républicaine. Puisque sur le fond l’hidjab n'entre pas dans la prise en compte de la loi de 1905. Mais c'est une méthode connue pour nourrir les trolls qui s'excitent à l'évocation de la laïcité en France.

C'est d'ailleurs avec ce prisme que la presse étrangère vient nous chercher des poux. Les anglo-saxons étant toujours sur la brèche pour discréditer le french sécularism. Alors que des tribunaux islamiques gèrent les affaires familiales en UK, alors que les anglais sont incapables de sortir une affaire de trafic de mineur lié à la confession des maquereaux, ou que la polygamie chrétienne n'est toujours pas condamnée aux États-Unis.

Aurélien Taché nous explique donc que les opposants à l'entreprise française qui décrète un bout de tissu hallal, alors qu'il a un bandeau multi-usage en rayon, est libre de " démocratiser la pratique d'un sport" que la simple reconnaissance religieuse va permettre à une masse de femmes de courir dans le monde entier, que ses opposants donc, sont de dangereux laïques !

Non monsieur Taché. Rien à voir avec la laïcité, mais avec l'expression de l'apartheid sexiste qui frappe 50% de la population du monde musulman. Qui conduit à l'invisibilisation des femmes dans les sociétés.

Mais le député assume, il assume jusqu'au voilement des mineurs. Lui le député de la majorité. Il ne juge pas parce que ce ne serait pas son rôle de déterminer quelles sont les pratiques religieuses qui relèvent de la pratique rigoriste de l'islam.

D'autant qu'il croise dans sa circonscription de guillerettes gamines qui lui expliquent que "c’est leur choix". Il compare d'ailleurs le voile des mineurs, pour illustrer son propos, avec la serre tête des communiantes catholiques comme un Castaner le ferait en parlant de sa grand-mère et de sa mantille du dimanche ou de son fichu. Hallucinant de déni, cette comparaison devient le socle glissant de la propagande islamiste, une comparaison essentialiste qui valide la politique essentialiste. Un pur sophisme, dont la pensée religieuse se nourrit dès qu'elle sort du champ des murs des bâtiments cultuels.

Le député fidèle à sa réputation de coexistant, petit Cerbère de l'observatoire de la laïcité, nous fait l'honneur d'entendre le fond de sa pensée : " les musulmans seront aussi l'avenir de la France !"

Rappelons que les députés en France doivent quand même tenir compte de la constitution française. C'est un minimum.

Ce texte très emmerdant pour Aurélien Taché précise que la France est " une et indivisible".

Ça signifie simplement que l'esprit communautariste que nous vend ce laquais de la coexistence est juste impossible dans l'état de la constitution.

En France, on ne définit pas les citoyens par leurs convictions. Les musulmans ne sont pas une côte part de population dans un pays catholique ! Ni une composante multiculturelle, ni une tribu de bédouins posée aux pieds de la mosquée. Non ils sont citoyens, et considérés comme républicain, soumis à la constitution et à la loi 1905. Rappelons que l'essentialisme a déjà dirigé la nation. Et cette période moderne a conduit l'état à aider activement à l’éradication d'un peuple en raison de de ces convictions. La constitution française est le contre feu exact de ce type de dérive d'état.

Mais le petit télégraphique de l'ODL, assume au point de remettre en question la République et ces fondements. Il fustige l'esprit républicain !!! Lui dont l'étiquette politique est " la République en marche". Avouez que c'est caustique ? Un élu de la République qui chie sur l'esprit Républicain, comme jean Louis Bianco ou Nicolas Cadène sur l'Esprit Laïque de la société.

Allant même nous expliquer les terribles actions de la jeune République, pour nous vendre le Coran du milieu de papa Oubrou.

En qualité de laïque, je ne pratique pas l'exégèse du Coran, qui ne regarde que les musulmans, sauf si on pratique une critique de la République sans tenir compte du résultat que nous vivons ou avons vécu.

Mais si Taché, l'historien se penchait sur le Coran historique qui mène les pas des rigoristes sur notre territoire, il s'apercevrait rapidement de la dangerosité d'un texte de 800 ans dont le dernier rempart à son habilitation ici, en France est la laïcité, du seul pays qui entretient la liberté de conscience comme fondement de sa société.

Le dernier échange entre le député et Zineb, laisse peu de doute sur la profondeur de la pensée de Tâché.

- le modèle assimilationniste français " date"

A ceci Zineb répond :

- le voile date encore plus ; 15 siècles!

Ne cherchez pas cet échange, il a été coupé au montage de l'émission C'l'hebdo.

En attendant, les légions de trolls assènent des coups sur les réseaux sociaux. Notons que le député a fait le service minimum en s'indignant des propos tenus contre Zineb la républicaine.

C'est la moindre des choses quand on porte les germes de la division des citoyens et qu'on est élu de la République. Mais c'est insuffisant. La loi ne fait pas tout, l'esprit républicain et l'esprit laïque de la société est encore vivant en défense de la République une et indivisible, et de la liberté de conscience. N'est déplaise à Aurélien Taché!

république esprit laïque observatoire de la laicite laicite aurelien taché