L'observatoire de la laïcité

« Avec l’Observatoire, Coexister partage la même vision d’un nécessaire retour aux principes de la loi sur la laïcité, qui garantit la liberté de conscience et de conviction.
Selon eux, c’est notamment son usage dévoyé qui a conduit aux dérives dont les événements de janvier
2015 sont le dernier exemple en date. »
(Émission Le Jour du Seigneur, France 2, 16.02.2016)

PRÉSENTATION

 


L’Observatoire de la Laïcité est une commission consultative chargée de conseiller et d’assister le gouvernement quant au respect et à la promotion du principe de laïcité.
Il a été créé par Jacques Chirac en 2007, et installé le 8 avril 2013 par François Hollande. Son président depuis 2013 est Jean-Louis BIANCO, conseiller d’Etat, ancien ministre.
Son rapporteur général est Nicolas CADENE, assistant et collaborateur de J.-L. Bianco depuis 2006, quand ce dernier était député et président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence.
L’Observatoire de la Laïcité est compo
sé de vingt-trois membres, dont sept hauts fonctionnaires, deux députés, deux sénateurs et dix personnalités qualifiées.
Parmi ces dernières, on trouve

-Nathalie APPÉRÉ, maire de Rennes1, (Le Comité Consultatif Laïcité de la ville de Rennes a récemment autorisé le port du burqini dans les piscines municipales, en vertu de la conception « inclusive » de la laïcité défendue par Jean Baubérot, qui inspire également Jean-Louis Bianco.)

-Dounia BOUZAR, anthropologue et fondatrice du Centre de Prévention des Dérives Sectaires liées à l'Islam (CPDSI),
 

-Abdennour BIDAR, professeur de philosophie,

-Alain CHRISTNACHT, conseiller d’État.


L’Observatoire de la Laïcité, et précisément son président J.-L. Bianco et son rapporteur général N. Cadène, font l’objet de nombreuses critiques.

On leur reproche notamment :
• d’intervenir dans le débat public sans respecter le devoir de neutralité inhérent à la mission de service public
• d’adopter une ligne idéologique favorable à des accommodements avec les communautés religieuses et opposée aux défenseurs de la laïcité
• de soutenir et de collaborer avec des associations ou des personnalités engagées dans une démarche communautariste
• de ne pas laisser participer au débat public les différentes tendances des mouvements de promotion de la laïcité
• de participer à des événements politico-religieux plutôt que de se rendre aux manifestations
laïques


De fait, plusieurs exemples montrent que l’Observatoire de la Laïcité soutient une vision dénaturée de la laïcité, dite « inclusive », inspirée des travaux de Jean Baubérot (Le sociologue Jean Baubérot considère qu'il « faut [...] avoir une laïcité la plus inclusive possible ), partisan d’« accommodements raisonnables » avec les représentants religieux. Cette conception dévoyée est en réalité anti-républicaine. Elle va à l’encontre du principe d’égalité et, sous prétexte de « droit à la différence », favorise la différence des droits, qui ne peut qu’aboutir à une fragmentation de la
société en communautés qui « coexistent » et se tolèrent et ne font en aucun cas Nation.


L’Observatoire participe activement au soutien et à la promotion d’associations multiconfessionnelles et collabore avec des structures communautaristes. Ces organismes lui apportent en retour leur soutien lors des polémiques qui l’opposent aux défenseurs de la laïcité.
Il diffuse activement sa vision partisane de la laïcité, en particulier par des interventions en milieu scolaire et universitaire, mais aussi dans de nombreux secteurs de la vie sociale. Il favorise également l'association Coexister qui intervient dans les établissements scolaires.


 

L’OBSERVATOIRE DE LA LAÏCITÉ, UN ORGANISME PROBLÉMATIQUE

 


Dès début 2015, Jean-Louis Bianco est critiqué en interne par trois membres de l’Observatoire (sur 23). Sa conception particulière de la laïcité a amené plusieurs membres à suspendre leur collaboration.
Des journalistes estiment qu’il « s’inquiète davantage de la montée d'une éventuelle intolérance contre l'islam que des infractions à la laïcité commises par les tenants de l'islam politique ».
Le 15 novembre 2015, deux jours après les attentats de Paris, J.-L. Bianco et N. Cadène cosignent une tribune lancée par l’association Coexister dans Libération, intitulée « Nous sommes unis », avec des personnalités de l’islam politique français, parmi lesquelles :
-Samy Debah, directeur du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF)
-Yasser Louati, porte-parole du CCIF
-Nabil Ennasri, membre de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), président du
Collectif des Musulmans de France
-Anas Saghrouni, président des Etudiants Musulmans de France (UOIF)
-Médine, rappeur, président de l’association Don’t Panik
ainsi que :
-Radia Bakkouch, présidente de l’association Coexister
-Samuel Grzybowski, fondateur de Coexister
-Anouar Kbibech, président du Conseil Français du Culte Musulman
-Ghaleb Bencheikh, président de Religions pour la Paix France
-Khaled Bentounès, président des Scouts Musulmans de France
Cette tribune appelle à « ne pas tomber dans le piège tendu par le terrorisme : la division » et dans la stigmatisation des musulmans.

une reponse mediatique avait été publiée par Isabelle Kersimon :

Face à la barbarie, oui à l'union, mais pas avec les Frères musulmans!

2016

En janvier 2016, trois membres de l’OdL ont réagi à un tweet de Nicolas Cadène critiquant Elisabeth Badinter. Il s’agit de la sénatrice de Haute-Garonne Françoise Laborde, de Jean Glavany, député des Hautes- Pyrénées, et de Patrick Kessel, ancien président du Comité Laïcité République.

Ils ont annoncé qu’ils suspendaient leur participation aux travaux de l’Observatoire de la Laïcité. Suite à cette polémique, un appel à la démission de J.-L. Bianco et N. Cadène a été lancé dans le magazine Marianne par L. Marchand- Taillade et Mohamed Sifaoui.

 

Face à la polémique, l'Observatoire de la laïcité déterminé à « travailler normalement » ce qui est pour le moins un aveu de dérives!

Toujours en janvier 2016, Gérard Delfau, ancien sénateur, président-fondateur de l’association EGALE, auteur de La laïcité, défi du XXIe siècle, félicitait le premier ministre Manuel Valls pour son discours devant l’assemblée du CRIF et concluait en déclarant :

« l’Observatoire de la laïcité ne peut plus prétendre porter la parole publique. » 21.01.2016

Extrait : « Et la caution qu’il a donnée à différentes reprises, par ses initiatives, à des personnalités ou associations issues des Frères musulmans, ou bien proches des intégristes catholiques de la Manif pour tous, semblait engager votre gouvernement. Tel n’est pas le cas. »

En février 2016, sur France Culture, invité à s’exprimer sur les textes controversés et violents du rappeur Médine, J.-L. Bianco déclare : « Charlie Hebdo dit bien pire, Charlie Hebdo dit bien pire pour les catholiques, pour les musulmans, pour les intégristes, et ils ont bien le droit de le dire, on est dans un régime de libertés. » Puis, quand le journaliste ajoute : « Cette chanson est en quelque sorte un appel à la haine... », Bianco tranche : « Ecoutez, je ne le crois pas. »

 

En juillet de la même année, une nouvelle polémique éclate après que l’OdL ait demandé le retrait d’un article de la loi travail permettant aux entreprises d’exiger la neutralité religieuse de leurs employés. Réponse de F. Laborde, J. Glavany, P. Kessel: "Une nouvelle fois, l’Observatoire de la laïcité se trompe gravement !"

 


 

2018

En mars 2018, le préfet Gilles Clavreul publie un rapport sur la laïcité. Selon Caroline Fourest, ce rapport révèle l’inutilité de J.-L. Bianco, voire sa nocivité pour la défense de la laïcité :

Laïcité : à quoi sert Jean-Louis Bianco ?

2019

En janvier 2019, l’OdL préconise des aménagements pour respecter les convictions religieuses des futurs« appelés », considérant ceux-ci comme des « usagers du service public ». Cet avis déclenche la réaction de J.-M. Blanquer, ministre de l’Education Nationale, qui déclare qu’il ne suivra pas la recommandation de l’Observatoire de la laïcité.

Nous pouvons noter la diligence des supports religieux à enchainer sur les recommandations de l'observatoire, avant la décision finale de l'Etat lui-même.

-La Croix : Laïcité et service national universel, mode d’emploi

-SaphirNews : Service national universel et gestion pratique du fait religieux : ce que préconise l'Observatoire de la laïcité.

Il est bon de dire que des associations laïques ont immédiatement réagi à ces recommandations antirépublicaines:

Le service national universel: laïque ?

Liens avec Coexister:

-

L’OBSERVATOIRE DE LA LAÏCITÉ ET SES LIENS AVEC DES PERSONNALITÉS ET DES ORGANISMES PROCHES DE L’ISLAMISME


Coexister défend la conception de la laïcité définie par Jean Baubérot, celle d’une laïcité dite « inclusive » qui ne serait qu’une liberté de religions. Jean Baubérot parle d’« accommodements raisonnables » avec les religions. Les dirigeants de Coexister entretiennent des relations étroites avec l’association Lallab. Selon Caroline Fourest, Coexister est la branche française de Global Interfaith Youth Network – Religion for peace, dont la présidente honoraire en 2015 était Meherzia Labidi, ancienne députée du mouvement islamiste tunisien Ennahda, filiale des Frères musulmans.

(voir le dossier Esprit Laïque sur ce sujet: Coexister, interfaith, lallab et l'observatoire de la laicïté)

Vidéo : Réunion de travail entre Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène (de dos) et les responsables de Coexister :

Et si on coexistait ? - Association Coexister - Documentaire intégral

Commentaire off (à partir de 18’15) : « Avec l’Observatoire, Coexister partage la même vision d’un nécessaire retour aux principes de la loi sur la laïcité, qui garantit la liberté de conscience et de conviction. Selon eux, c’est notamment son usage dévoyé qui a conduit aux dérives dont les événements de janvier 2015 sont le dernier exemple en date. »


L’Observatoire de la Laïcité est partenaire de Interfaith Tour avec, entre autres, le Ministère des Affaires Étrangères, le mouvement Coexister, le média islamique SaphirNews... :

-Liens avec Lallab

 


Cette association communautariste se dit « féministe islamique », s’oppose à la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école, rejette le féminisme occidental, qu’elle qualifie de « revendication de femmes très majoritairement blanches et athées », rhétorique proche de celle des mouvements indigénistes, comme le Parti des Indigènes de la République. Lallab se prétend « areligieuse, aconfessionnelle et apartisane » (communiqué de presse de l’association), alors que la grande majorité de ses publications relève de l’islam.


Ses deux co-fondatrices, Sarah ZOUAK et Justine DEVILLAINE, sont passées par l’IRIS Sup, école de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques, dirigée par Pascal Boniface.

Novembre 2016 :
Sarah ZOUAK, fondatrice et directrice exécutive de Lallab, reçoit le prix « Femme émergente », de l’association Coexister, des mains de Jean-Louis Bianco, président de l’OdL.


Les associations Coexister et Lallab sont régulièrement partenaires sur des événements (conférences, colloques…).

-Liens avec Asif ARIF

 


Asif ARIF est avocat. Il a publié un ouvrage intitulé Outils pour maîtriser la laïcité, préfacé par Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène en personne.
Asif ARIF était, en 2015, secrétaire général du Forum Européen Interreligieux pour la Liberté de Religion (EIFRF-France). Cet organisme considère notamment la Scientologie comme une religion.
Il appartient à une minorité musulmane persécutée au Pakistan, l’Ahmadiyya. Il se présente comme un juriste spécialiste de la laïcité, ce qui ne l’empêche pas, en 2015, de présenter des émissions religieuses sur YouTube. Dans l’une de ces vidéos, il pose la question suivante à un religieux musulman qui conseille de voiler les fillettes dès le plus jeune âge pour les y habituer et éviter qu’elles ne « se rebellent » plus tard : « Comment expliquer à sa fille les bienfaits du voile ? ».

 19.12.2017                                                                                                                                                                          UFAL: Révélation sur Asif Arif : L’étrange filleul de Jean-Louis Bianco qui prône les petites filles voilées dès 7 ans !

30.04.2018
UFAL : Selon Asif Arif, partisan du voilement des fillettes dès 7 ans : La laïcité n’a rien à voir avec les droits des femmes !


Asif ARIF est proche de l’association Coexister qui promeut le dialogue interreligieux en le faisant passer pour la laïcité, par exemple en organisant le 9 décembre (date anniversaire de la loi de séparation de 1905) des visites de lieux de cultes.

Appui du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF)

 

Le CCIF prend sur le Service National Universel la défense du rapport de l’Observatoire de la Laïcité de J.-L. Bianco.
Pour rappel, le CCIF est un collectif controversé qui promeut le terme d’« islamophobie » qui a pour conséquences d’interdire toute critique de l’islam, voire toute critique de l’islamisme, et qui sous-entend l'idée de délit de blasphème.

PARTICIPATION À DES ÉVÉNEMENTS AVEC DES MILITANTS ISLAMISTES OU INDIGÉNISTES


 
Le 3 décembre 2017, J.-L. Bianco a animé une conférence intitulée « Quelle laïcité pour la France du XXIe siècle ? », organisée par l’association Académie Langues et Cultures (ALC), à Mulhouse, qui prône la « compréhension de l’islam du juste milieu », caractéristique de l’idéologie des Frères musulmans.

« En tant qu’association musulmane, l’ALC a vocation à préserver l’identité culturelle des citoyens musulmans qu’elle forme à travers la transmission des valeurs authentiques de cette religion selon la compréhension du juste milieu. »

Lecture d’une intervention de J.-L. Bianco à un colloque prévu à l’Université Lyon 2

La chaire « Égalité, Inégalité, Discriminations » de l’Institut d’Étude du Travail (IETL) devait organiser un colloque le 14 octobre 2017, sur le thème « Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? ».


L’ISERL (Institut Supérieur d’Étude des Religions et de la Laïcité), co-organisateur, fait la promotion, sur son site, de l’ouvrage de Jean Baubérot Les 7 laïcités françaises.


Selon le programme de cet événement, un message de Jean-Louis Bianco devait être lu aux participants en introduction. Sous la pression d’associations et de personnalités, l’université a dû annuler ce colloque.


Parmi les participants, on notait la présence de :
- Abdelaziz CHAAMBI, président de la Coordination contre le Racisme et l’islamophobie (CRI), ancien membre du Parti des Indigènes de la République, et un temps fiché S.(Abdelaziz Chaambi, opposé au mariage pour tous qu’il compare à l’inceste et à la pédophilie, avait appelé à l’interdiction du livre de Salman Rushdie qui, selon lui, est un « livre qui insulte l’islam ». Il a soutenu en 2017 les candidats du parti islamiste turc PEJ.)
- François BURGAT, universitaire 
- Lila CHAREF, co-directrice du CCIF
- Yasser LOUATI, ancien porte-parole du CCIF, co-fondateur du Comité Justice & Libertés pour Tous, proche des indigénistes, qui appelle les musulmans à la désobéissance civile
- Ismahane CHOUDER, vice-présidente du Collectif féministe pour l’égalité, membre de Participation et Spiritualité Musulmane (PSM, branche française du mouvement islamiste marocain Al Adl wal Ihsane, issu des Frères musulmans )et militante indigéniste (Ikhwan Info : « L'antiracisme selon Ismahane Chouder : anti-Charlie, anti-mariage homo et anti-IVG , 24.11.2017.)
- Khalid EL KHADIRI, trésorier de PSM
- Jamilla FARAH, responsable de la CRI et candidate du parti communautariste turc pro-Erdogan PEJ (Parti Égalité Justice) aux élections législatives de 2017
- Souhail CHICHAH, universitaire à Lyon 2 et activiste, qui avait appelé à la lapidation de Caroline Fourest

 

04.10.2017
Causeur : Le colloque sur « l’islamophobie » de l’université Lyon-2 n’aura pas lieu

Extrait : « Prenant appui et soutien auprès d’enseignants militants complices pour obtenir une salle, les organisateurs pavoisent ensuite en faisant croire à l’opinion qu’ils ont une quelconque légitimité académique. Ils profitent de la lâcheté, ou au mieux de l’indifférence administrative, pour s’imposer dans l’espace public universitaire. Ils laissent à penser qu’ils bénéficient de la caution intellectuelle et morale du monde universitaire. Il faut dire qu’ils y sont aidés, quand, par exemple, Jean-Louis Bianco les gratifie de son soutien. Le président de l’Observatoire de la laïcité allait en effet faire lire en son nom une contribution lors de l’introduction de la matinée. »


05.10.2017
CCMM (Charles Arambourou) - L’Université de Lyon 2, cheval de Troie de l’islamisme politique: que vient faire Jean-Louis Bianco dans cette galère ?

Extrait : « En revanche, on doit s’interroger sur la caution apportée à cette propagande par des personnalités
plus ou moins officielles. Sera ainsi lu un message de Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire
(gouvernemental) de la Laïcité ! Que vient faire ici ce haut-fonctionnaire ? Est-ce la mission dont il est
chargé auprès du Premier ministre ? Il est vrai que suivra l’intervention de Jean-Michel Ducomte, ancien
président de la Ligue de l’Enseignement ! Habile organisation : le premier thème, celui de la laïcité, sera
présenté par des laïques « soft » (euphémisme bis)… après quoi les militants de l’islamisme politique auront
toute la journée pour s’en donner à coeur joie.
Ce colloque n’a pas sa place dans une Université publique, et le président de l’Observatoire de la laïcité n’a
pas sa place (même virtuelle) dans ce colloque.
»


29.09.2017
FigaroVox (Céline Pina) : Jean-Louis Bianco et le drôle de colloque sur «l'islamophobie d'État»

 

afin de finir sur un sourire...

banque de liens

https://www.gouvernement.fr/observatoire-de-la-laicite
https://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_de_la_la%C3%AFcit%C3%A9

Extrait :
« L'Observatoire de la laïcité est une commission consultative chargée de « conseiller et d’assister le
gouvernement quant au respect et à la promotion du principe de laïcité ». Elle est composée de 23 membres,
dont des parlementaires de la majorité et de l'opposition, des hauts fonctionnaires et des personnalités
qualifiées. Administrativement rattaché au Premier ministre, l'Observatoire est cependant autonome dans ses
travaux.
Il a été créé le 25 mars 2007.
Outre son rôle de conseil via l'adoption d'avis officiels, consultatifs pour le gouvernement et le Parlement,
les membres de cette instance organisent, coorganisent ou délivrent chaque semaine des formations à la
laïcité et à la gestion des faits religieux partout en France et dans différents secteurs, notamment dans la
fonction publique, l'éducation populaire, le médico-social, le socio-éducatif, les entreprises privées,
l'éducation nationale et le sport. »


15.01.2019
UFAL : Service national universel : A quoi sert l’Observatoire de la laïcité ?
 


06. 01.2019
Esprit Laïque : Coexister, interfaith, lallab et l'observatoire de la laicïté

09.01.2019

Marianne : Service national : Jean-Michel Blanquer recale l'Observatoire de la laïcité et s'oppose aux
signes religieux

6.01.2019
Marianne : Service national : l'Observatoire de la laïcité préconise d'autoriser aux jeunes de 14 à 16
ans... le port de signes religieux

 


04.01.2019
SaphirNews : Service national universel et gestion pratique du fait religieux : ce que préconise
l'Observatoire de la laïcité
https://www.saphirnews.com/Service-national-universel-et-gestion-pratique-du-fait-religieux-ce-quepreconise-
l-Observatoire-de-la-laicite_a25894.html


03.01.2019
La Croix : Laïcité et service national universel, mode d’emploi
https://www.la-croix.com/Religion/Laicite/Laicite-service-national-universel-mode-demploi-2019-01-03-
1200993033
15
Article complet : http://www.laicite-republique.org/observatoire-de-la-laicite-au-service-national-universelles-
adolescents.html


29.09.2018
SaphirNews : Petit manuel pour une laïcité apaisée, de Jean Baubérot et le Cercle des enseignant-e-s
laïques
https://www.saphirnews.com/Petit-manuel-pour-une-laicite-apaisee-de-Jean-Bauberot-et-le-Cercle-desenseignant-
e-s-laiques_a22981.html


16.05.2018
La Croix : L’observatoire de la laïcité appelle à ne pas « rompre l’équilibre posé en 1905 »
https://www.la-croix.com/Religion/Laicite/Lobservatoire-laicite-appelle-pas-rompre-lequilibre-pose-1905-
2018-05-16-1200939391
Extrait : « L’Observatoire de la laïcité a remis, mardi 15 mai, son cinquième rapport annuel au président
Emmanuel Macron. Cette année encore, dans un contexte marqué par la menace terroriste, l’instance
présidée par Jean-Louis Bianco constate « une sensibilité toujours très forte sur toute situation qui touche à
la laïcité et aux faits religieux ». Malgré cela, Jean-Louis Bianco souligne d’emblée dans l’introduction que
les « atteintes directes à la laïcité (…) restent en réalité peu répandues au niveau national ».Dès le début de
son mandat, le président de l’observatoire s’était attiré des critiques en estimant que la France n’avait
« pas de problème » avec sa laïcité. »


11.04.2018
Le Monde : Jean-Louis Bianco : « Nous devons nous en tenir à la loi de 1905 sur la séparation des
Eglises et de l’Etat »


06.03.2018
Marianne (Monique Plaza) : La laïcité "maîtrisée" par les "outils" de l’islamisme : écrasée entre le
marteau et l’enclume


05.03.2018
UFAL (Ch. Arambourou) : Le rapport Clavreul fait sortir du bois les laïques honteux

04.03.2018
Marianne (Caroline Fourest) : Laïcité : à quoi sert Jean-Louis Bianco ?

23.02.2018
Le Monde : Dans les écoles, l’association Coexister rappelle, entre autres, qu’on peut être « musulman et
laïque »


16.01.2018
Débats Laïques : Jean Glavany : La radicalisation de la laïcité, combien de morts ?

19.12.2017
16
UFAL : Révélation sur Asif Arif : L’étrange filleul de Jean-Louis Bianco qui prône les petites filles
voilées dès 7 ans !


18.12.2017
Atlantico (G. Chevrier) : Quand l’Observatoire de la laïcité récompense une vidéo pas tout à fait raccord
avec l’esprit de la loi de 1905


13.12.2017
La Dépêche : Jean-Louis Bianco : «La laïcité n'est pas menacée»
 
05.10.2017
CCMM (Charles Arambourou) - L’Université de Lyon 2, cheval de Troie de
l’islamisme politique: que vient faire Jean-Louis Bianco dans cette galère
?

29.09.2017
FigaroVox (Céline Pina) : Jean-Louis Bianco et le drôle de colloque sur «l'islamophobie d'État»

08.11.2016
UFAL : Sorties scolaires : M. Bianco persiste dans l’erreur

03.10.2016
SaphirNews : La laïcité, une liberté qui contribue à l'égalité et à l'idéal républicain de fraternité
https://www.saphirnews.com/La-laicite-une-liberte-qui-contribue-a-l-egalite-et-a-l-ideal-republicain-defraternite_
a22994.html


20.07.2016
CLR : Une nouvelle fois, l’Observatoire de la laïcité se trompe gravement !

19.07.2016
SaphirNews : Laïcité : deux institutions exigent le retrait d’un article de la Loi travail
https://www.saphirnews.com/Laicite-deux-institutions-exigent-le-retrait-d-un-article-de-la-Loitravail_
a22709.html


Le Point : Loi travail : un article "contraire" à la Constitution

CLR : L’Observatoire de la laïcité contre la neutralité religieuse en entreprise

17
16.06.2016
Facebook Lallab : Sarah Zouak reçoit le prix de la « femme française émergente » décernée par Coexister
France, prix remis par Farah Maiza, vice-présidente de Coexister, et Jean-Louis Bianco, président de
l’OdL.


17.02.2016
SaphirNews : Médecins, aumôniers, patients : un guide pratique sur la laïcité à l’hôpital publié
https://www.saphirnews.com/Medecins-aumoniers-patients-un-guide-pratique-sur-la-laicite-a-l-hopitalpublie_
a21995.html


05.02.2016
Marianne : "Crucifier les laïcards" ? Pour Bianco, "Charlie Hebdo" dit "bien pire"

Jean Glavany : Laïcité : les 4 fautes de l’Observatoire

République du Centre : Association Coexister : la manifestation de samedi sur la Journée du voile
annulée


27.01.2016
Prochoix : Ces chercheurs fort peu laïques qui soutiennent Jean-Louis Bianco

Caroline Fourest : Le droit de réponse mensonger de Coexister

23.01.2016
SaphirNews : Jean-Louis Bianco : de la laïcité, « il n’y a pas deux lignes, il n’y en a qu’une »
https://www.saphirnews.com/Jean-Louis-Bianco-de-la-laicite-il-n-y-a-pas-deux-lignes-il-n-y-en-a-quune_
a21887.html


21.01.2016
Caroline Fourest : Pourquoi Jean-Louis Bianco a fâché tant de laïques

Europe 1 : Valls tacle les deux responsables de l'Observatoire de la laïcité

Prochoix : « Coexister » : l’association qui influence (mal) l’Observatoire de la laïcité

14.01.2016
SaphirNews : Face à la polémique, l'Observatoire de la laïcité déterminé à « travailler normalement »
https://www.saphirnews.com/Face-a-la-polemique-l-Observatoire-de-la-laicite-determine-a-travaillernormalement_
a21829.html


La Dépêche : Rififi à l'Observatoire de la laïcité

Marianne : Les propos d'Elisabeth Badinter déchirent l'Observatoire de la laïcité

LCI : Pourquoi Elisabeth Badinter a provoqué un clash à l'Observatoire de la Laïcité

Marianne : Jean-Louis Bianco doit démissionner de l'Observatoire national de la laïcité

Prochoix : Pétition pour un véritable Observatoire de la laïcité

03.07.2015
SaphirNews : L'Observatoire de la laïcité soulève le « besoin criant de formations »
https://www.saphirnews.com/L-Observatoire-de-la-laicite-souleve-le-besoin-criant-deformations_
a21014.html


18.03.2015
Mediapart : "A priori antimusulman à gauche": Jean Glavany dénonce la position de Jean-Louis Bianco

09.03.2015
Marianne (Chevrier et al) : Mais qu'observe donc l'Observatoire de la laïcité ?

22.02.2015
Marianne (Bianco et Cadène) : La laïcité ne doit pas être incantatoire, elle doit se vivre au quotidien
https://www.marianne.net/debattons/tribunes/la-laicite-ne-doit-pas-etre-incantatoire-elle-doit-se-vivre-auquotidien


09.02.2015
SaphirNews : Nicolas Cadène : « La laïcité suppose une meilleure compréhension du fait religieux »
https://www.saphirnews.com/Nicolas-Cadene-La-laicite-suppose-une-meilleure-comprehension-du-faitreligieux_
a20347.html


16.01.2015
Marianne (Macé-Scarron) : Laïcité : l’heure des explications ?

19
06.11.2014
SaphirNews : Mères voilées et sorties scolaires : mettons un terme à l'instrumentalisation de la laïcité
https://www.saphirnews.com/Meres-voilees-et-sorties-scolaires-mettons-un-terme-a-l-instrumentalisationde-
la-laicite_a19944.html


25.04.2015
UFAL : Jean-Louis Bianco : « la France n’a pas de problème avec sa laïcité », « je m’en
occuperai un jour par semaine »

 


27.06.2013
SaphirNews : Laïcité : nul besoin d’une loi pour les entreprises privées
https://www.saphirnews.com/Laicite-nul-besoin-d-une-loi-pour-les-entreprises-privees_a17041.html

Commentaires (1)

BARON Frederic
  • 1. BARON Frederic | 19/02/2019
Comprenez donc BIANCO , sont objectif : avoir son salaire de +- 8000€ par mois et sa future retraite. Le reste ..... ma foi s'en fout
C'est la honte de l'ancien parti , heureusement disparu le PS. Comment imaginer cet homme, à une époque proche des BADINTER s'amuser à détruire l'image d'Elisabeth !!! Il devrait faire un séjour au Québec voir comment les Musulmans utilisent les "accommodements raisonnables" .

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 01/02/2019