Les chèvres journalistiques...

Les chèvres journalistiques...

 

Et revoilà les écueils sémantiques.

Les journalistes pour remplir les blancs tombent encore et encore dans le trous noirs de leur inculture. A force de broder pour faire les intelligents, les voilà qui se perdent dans les concepts, ouvrant des voies de critiques et armant les ennemis de la laïcité.

Dès qu'on touche au religieux, et c'est le cas en cette semaine pascale, et sous l'effet de la catastrophe de Notre Dame c'est la fête ! Chacun y va de sa petite phrase pour faire intelligent, et personne ne mesure la profondeur du manque de formation sur ce sujet.

Pour ces gens, être laïque c'est être incroyant, mécréant ! Aussi on entend ici et là des phrases tirées du chapeau comme : "devant Saint Sulpice, des chrétiens et des laïques réunis dans une communion"

L'un ne peut être l'autre?
Les laïques sont ils une forme de religieux?
La laïcité est elle un culte qui marche à côté des autres cultes?
Les laïques sont ils des athées, des antithéistes?
Les chrétiens ne peuvent ils pas être laïques?
Les laïques sont ils tout sauf chrétiens ?

En une phrase, voilà une série de questions sans réponse pour ceux qui attendent des journalistes un minimum de réponses sur des sujets d'actualité. Mais il faut constater que les journalistes eux même ne comprennent pas de quoi ils parlent en matière de laïcité. On peut le comprendre d'un Trump qui dit au Vatican qu'il veut aider le pape à la reconstruction de ND, mais sûrement pas de journalistes censés informer ceux qui ne savent pas, ou qui se posent des questions légitimes.

A ce niveau de responsabilité, confondre laïcité, athéisme, religion et liberté de conscience, état et culte, prière et citoyenneté, sans jamais se remettre en question est une faute morale. Et surtout un point de départ au confusionnisme le plus mortifère. Toutes ces questions qui arrivent a l'évocation de cette phrase pourrie: "devant Saint Sulpice, des chrétiens et des laïques réunis dans une communion" sont résolu avec un minimum de connaissance niveau 3ème.

La laïcité, c'est la liberté de conscience! Elle inclut donc toutes les croyances ou opinions philosophiques et en permet toutes les expressions en en protégeant la manifestation.

N'importe quel collégien sait cela, mais aucun journaliste ne prend la peine de le comprendre.

Quand on pense que les évêques, archiprêtres et autres abbés médiatisés depuis l'incendie, sont obligés de reprendre les présentateurs infos en expliquant que les cathédrales appartiennent à l'état et les églises aux communes on mesure l'indigence des connaissances des journalistes et de la formation journalistique.

Prendre une leçon d'histoire et de constitutionnalité par le clergé en direct sur les chaînes infos, il y a de quoi rougir de honte.... Même pas en fait, pour ces gens la laïcité n'est même pas un sujet. Le problème de l'archipélisation de la France vient peut être de là. Le communautarisme a encore de beaux jours devant lui, tant les chèvres des chaînes infos ne comprennent même pas ce qu'elles bêlent.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/04/2019