La FCPE et le communautarisme

La fédération des conseils de parents d'élèves du 95 a mis en ligne une affiche, une pub. Une belle affiche d'amour et de paix avec une mère de famille manifestement voilée regardant avec beaucoup d'amour une jeune fille. En d'autres endroits, on aurait précisé ''racisée''.

'' Oui, je vais en sortie scolaire et alors?''


Mais qui prononce cette phrase ? La jeune fille ou la jeune femme ? Et à qui s'adresse-t-elle ?
Si on ne connait pas la problématique du voile pour les accompagnatrices scolaires, on est en droit de se poser la question.

La réponse est en dessous:

''la laïcité, c'est accueillir à l'école tous les parents sans exception''.

La phrase précédente est donc bien dite par la jeune femme voilée et non par l'enfant de l'affiche.
À qui s'adresse-t-elle ? Et bien d'abord aux femmes voilées, pour les conforter dans l'idée qu'il est normal de revendiquer ce "droit". Et aux autres parents, pour vendre l'idée que ce droit existe.

Puis le #serespecter

Percutant comme affiche non? Une affiche de propagande digne vite fait bien fait. Comment ça non? Si,si, de propagande... Démonstration :

'' Oui, je vais en sortie scolaire et alors?'' Et bien non, tu n'as pas le droit de venir voilée accompagner les élèves (et non tes enfants).
Le tribunal administratif de Lyon a répondu à cette question---> https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?idTexte=CETATEXT000038915805

Donc voilà, laisser penser que la sortie en voile est légale est un pur exercice de propagande et une atteinte à la loi et un appel au trouble à l'ordre public! Lorsqu'on sait que la FCPE s'est élevée contre la circulaire Châtel sur les signes ostentatoires à l'école, on voit bien la charge idéologique.

Mais ce n'est pas tout : ''la laïcité, c'est accueillir à l'école tous les parents sans exception''.


Ici on touche au sublime! Non, la laïcité c'est pas ça justement. La laïcité c'est la séparation de l'État d'avec le religieux. Les parents accompagnateurs sont reconnus par la loi comme des collaborateurs occasionnels de l'état. Ils représentent l'État et à ce titre doivent une neutralité religieuse stricte.

On nous répond que ce n'est pas cultuel mais culturel. Ok, aucun problème. C'est donc du domaine socio-politique. La neutralité s'impose aussi pour tout signe de ralliement politique, syndical, idéologique. Donc problème résolu. Pas de voiles ou de signe distinctifs politiques pendant les séances d'accompagnements scolaires.

Mais la laïcité, c'est en plus la liberté de conscience. Chacun est libre de sa conscience mais ne peut l'imposer aux autres par quelques moyens que ce soit, au risque de priver de cette liberté les autres individus. Particulièrement à l'école.

Le service public d'enseignement national a pour charge de permettre aux élèves de s'instruire hors des limites culturelles, cultuelles du cadre social et ou familial. Et ce n'est  le cas de cette affiche qui prêche le port du voile en milieu scolaire.


Imaginons une famille de néo-nazis dont l'enfant serait scolarisé et à qui on permettrait de venir habillé en uniforme de la wehrmacht. Pourrions nous lui permettre de s'émanciper de son éducation familiale, ou du moins de lui permettre d'avoir une instruction suffisante pour qu'il puisse faire un choix éclairé à l'avenir?

Lui faire abandonner l'uniforme vestimentaire, lui permet de s'extraire des codes éducatifs familiaux. Il en va de même pour tout les catégories idéologique. Cela inclut les signes cultuels, et les signes socio-politiques. Y compris l'islamisme!



 

Mais là où la charge idéologique est énorme c'est avec ce hashtag : #serespecter

Pour les gens peu informés, cette phrase "se respecter" est un message positif. Mais associé au port du voile, cela prend une tournure idéologique énorme. Le port du voile engage justement lors de sa défense l'aspect de respectabilité. Une vertu religieuse et sociale. Le voile permet de faire savoir que l'on est une soeur chaste et prude. Que c'est pour avoir le respect des hommes, les tenir en respect, qu'on le porte.

Mais il dit aussi que c'est une démarche volontaire. Un dhjiad sur soi. C'est une terminologie que Tariq Ramadan et ses amis de "l'islam du milieu" théorisent depuis 20 ans en France. Se respecter... C'est un effort religieux qui se décline en société. Et cette tentative de la FCPE, de libéraliser le voile, de le banaliser en milieu scolaire, fait de cette fédération un acteur majeur dans le délitement de la laïcité à l'école.

Jean BauBérot parle de laïcité apaisée et est repris par le ''cercle des enseignant.e.s laïques''.
Ils s'insurgent contre la loi de 2004 sur les signes ostentatoires à l'école. Et participent à faire entrer le voile à l'école, y compris par les intervenants extérieurs et les parents d'élèves. La FCPE procède de la même façon et avec la même intention, celle de casser la neutralité stricte du milieu scolaire, en s'attaquant directement à la liberté de conscience des mineurs. En la rendant inopérante le long du cursus scolaire.

La laïcité en milieu scolaire permet l'émancipation, pas l'apprentissage du contrôle social à l'intérieur des murs par des adultes motivés par des idéologies politiques ou religieuses.

L'instruction, c'est aussi l'apprentissage de l'esprit critique, qui seul permet à l'âge adulte de faire des choix éclairés.

Il est inadmissible que la FCPE puisse favoriser ainsi l'entrisme idéologique dans des campagnes de publicité sectaire et anti- laïque. Il y a en plus une raison purement économique à cela.

Traditionnellement les fédérations de parents avaient pour tâche la location de livres papiers. Mais l'avènement du livre numérique a réduit comme peau de chagrin le nombre d'adhérents qui étaient affiliés aux fédérations qui leur louaient les livres. Pour pallier ce déficit de voix et donc de revenus, la FCPE semble avoir fait le choix du racolage électoral en draguant le communautarisme musulman version islamiste ( politique et socio-politique), en usant d'une injonction qui résonne dans la tête de toute une partie de population. Se respecter!

Il convient de rappeler que personne n'empêche les parents musulmans d'accompagner les sorties scolaires, tout comme personne n'interdit aux musulmans d'aller à la piscine, tout comme personne n'interdit aux musulmanes de travailler dans les services publics. C'est le port de vêtements religieux et/ou socio-politiques ostentatoires qui est interdit, y compris pour des raisons purement hygiéniques dans les piscines. Le fait de se considérer comme victime ne justifie pas de ne pas respecter la loi.

Et pourtant Ghaleb Bencheikh demande à ce que ces règles soient minorées pour permettre l'inclusion des musulmans dans les fonctions publiques. La fin de la neutralité laïque, la fin de la liberté de conscience, la fin de la séparation de l'État d'avec les cultes. À elle seule, cette affiche de la FCPE résume/illustre/synthétise parfaitement cette tentative de délaïcisation de l'école de la république et de la société, désécularisation appelée de leurs vœux par TOUS les clergés réunis autour de Ghaleb Bencheikh et de la ligue islamique mondiale, mardi dernier.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 23/09/2019