La Laïcité est-elle de droite?

La Laïcité est-elle de droite?

 Au sujet de la conférence du président , la laïcité est classée dans les thèmes fondamentalement de droite par les commentateurs du service public de radio. Dans un premier temps, on est rassuré qu'elle ne soit pas assimilée à l'extrême droite. On respire que la valeur la plus partagée en France ne soit pas l'apanage du bastion social, du Gud ou de l'œuvre française.

C'est une valeur partagée mais que peu de nos concitoyens sont capables d'exprimer, tant elle fait partie de nos vies. En fait, ceux qui la connaissent le mieux sont ses détracteurs, qu'ils soient de droite ou de gauche, si tant est que le clivage ait un sens sur cette question républicaine. Il reste une poignée de citoyens capables d'en expliquer l'essence par le menu ou d'en défendre la portée philosophique et légale. Ainsi donc, les commentateurs s'arrogent le droit de classer la laïcité dans les valeurs fondamentales de la droite politique et ainsi l'écarter définitivement du champ politique de gauche.

En fait, compte tenu de l'état de la gauche moderne, on peut se dire que c'est peut être une réalité moderne. La gauche de partis étant devenu une foire à l'obscurantisme, par le biais d'une course a l'échalote pour récupérer des militants et des sympathisants. Elle laisse gentiment s'exprimer des opinions qui vont à l'opposé de ce que la gauche représente historiquement. On trouve dans la cartouchière de la gauche, de tout : du racisme, de l'antisémitisme, du racialisme, du prosélytisme religieux, des attaques contre l'école républicaine, des identitaires qui se cachent derrière la politique pour avancer des pions chargés de renouveller le package idéologique qui a conduit la gauche à une bâche électorale sans précédent.

Les valeurs de la gauche sociale, et humaniste ont été lessivés par les politiques "sociales économiques" et "sociales démocratiques" chargées decdiluer la France dans une mondialisation. Ce qui est intéressant, c'est que les thèses extrêmes de cette nouvelle gauche militante sont sensiblement les mêmes qu'à l extrême droite. Tout est affaire de perspective, mais le renouveau identitaire passe par des forces autoproclamées de gauche. Les idées d'extrême droite bougent peu, elles sont plutôt constantes, l'identité française fantasmée par les hordes est connue et décryptée régulièrement. Mais les identités françaises de cette nouvelle gauche sont encore diffuses et peu connues du grand public. La convergence des luttes n'étant pas encore terminée, peu de journalistes épluchent la question en profondeur.

Pourquoi je dis ça ? Quel rapport avec la laïcité ? Parce que cette gauche là, et cette droite là s'opposent violemment à la laïcité. Une des principales fonctions de la laïcité, c' est de bloquer les revendications identitaires qui ont toutes un fond cléricaliste et donc religieux. L'extrême droite l'affirme fort et clair. La France est au choix, chrétienne, catholique, historiquement et/ou culturellement. Historiquement, la gauche s'oppose à cette vision identitaire. Elle a combattu la vision cléricaliste de la droite traditionnelle en imposant la laïcité sur la base du progrès et de l'insoumission au dogme millénaire qui gérait la vie politique et sociale avant 1905 et surtout avant 1789.

On peut donc affirmer que la laïcité est de gauche, historiquement. Une valeur humaniste, et progressiste qui a conduit à une formidable avancée dans le droit humain. Mais, devant la résurgence artificielle des thèses identitaires de la droite de droite, magnifique épouvantail électoraliste, la gauche moderne a créé un monstre. Sur la lutte antiraciste honorable, sur la lutte contre l'extrême droite, sur la lutte contre le cléricaliste catho, ils ont utilisé complaisamment ceux qu' ils avaient l'honneur de défendre contre la xénophobie, le racisme. Ils ne sont faits prendre à leur propre jeu, qui était de défendre l'Humain. La radicalisation de ces positions a accouché d'un identitarisme et de la défense d'une identité qui n'avait pas besoin de ce support pour exister.

Toute la lutte antiraciste est maintenant pervertie, par un dogme politique qui consiste à favoriser un cléricalisme-miroir du cléricalisme catholique. L'identité musulmane! Sauf que la laïcité est un rempart aux identités autres que la citoyenneté. Quelles que soient les identités, elles restent aux pieds de la République puisqu'elles ont volonté de ne pas se mélanger avec l'ensemble des citoyens et revendiquent même des droits spécifiques et une reconnaissance d'une culture propre au nom de l'histoire. Ni plus ni moins que les revendications de l'extrême droite traditionnelle.

La gauche, après avoir combattu le cléricaliste catholique, devient le vecteur du cléricaliste musulman. La gauche après avoir combattu l'identitarisme catholique jusqu'à l'antitheisme, promeut, en réaction a l'épouvantail de l'extrême droite, l'identitarisme musulman.La gauche, après avoir combattu l'impérialisme politique du clergé catholique, fait la promotion de l'impérialisme musulman. Mais la laïcité?

Elle tient encore, permettant à chacun de pratiquer son culte, de faire évoluer les consciences, de faire progresser l'Humain en protégeant les institutions et chacun des citoyens, même contre son gré, des dérives des dogmes et organisations cléricales. Mais, c'est la liberté individuelle de conscience qui est le joyau de la laïcité. Une émancipation perpétuelle qui casse les chaînes de l'esclavagisme des cultures et des dogmes collectifs. Cela constitue le socle qui permet à chaque personne désireuse d'échapper aux dangers religieux, à chacune qui souhaite s'échapper des théocraties rétrogrades, qui apostasie, qui a la volonté d'échapper à une culture patriarcale, de venir se mettre sous le bouclier de la laïcité. En conclusion, la laïcité n'est donc pas un thème fondamental de droite, mais bel et bien le fondement de l'égalité républicaine et l'outil le plus puissant de la liberté individuelle.

D'ailleurs, la meilleure preuve, c'est que tous les identitaires et les défenseurs des identités le disent très bien : "Il faut abattre la laïcité !"

Ajouter un commentaire