Reponse à l'observatoire de la laïcité

L'Observatoire de la laïcité demande à Esprit Laïque de répondre sur le fond.

Nous allons le faire, c'est très simple en fait.

Esprit Laïque a remonté le fil de la traîtrise sémantique, et nous savons ce qui a permis le véritable dévoiement de la laïcité, permis que des élus grenouillent avec les cultes ( tous les cultes ), permis que des extrémistes religieux se sentent à l'aise autour de l'ODL, permis que les intégristes aient pignon sur rue, permis que les divers gouvernements se soient fait embarquer dans cette dérive sur la base des avis de l'Observatoire, permis que des associations moisies, sous l'impulsion de Cadène et Bianco, soient devenues des sous-clergés ( Coexister, Lallab...), permis que d'autres encore soient mandatées sur les recommandations de l'Observatoire pour s'occuper du service civique, permis que des préfets fassent la promo de signes religieux, permis que la bataille des femmes voilées dans les sorties scolaires soient le caillou dans les godasses de tous les ministres de l'éducation nationale, permis que tous les journalistes, sans retenue, arrosent de la doxa de l'Observatoire chaque commentaire... Je sais...

Tout ce qui découle de cette transformation est et doit être déclassé par la République et le gouvernement. Faute de quoi il sera trop tard.

Voilà la chose, et vous allez me dire que c'est mineur, un détail. Et nous vous répondrons que le résultat démontre à lui seul que nous avons raison. Nous vous dirons que toutes nos dénonciations énumérées ci-dessus découlent de cette arnaque qu'Esprit Laïque rabâche depuis si longtemps :

- l'État ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte.

- c'est écrit dans la loi de 1905 qui s'appelle loi de SÉPARATION des églises et de l'État.

Dès lors, comment expliquer que dans les bouches de l'Observatoire de la laïcité, de ses amis et militants ( oui oui vous avez bien lu ... militants d'un organe d'État), comment donc expliquer que cette séparation soit décrite comme une neutralité de l'État ?

La neutralité c'est la reconnaissance des emmerdeurs et la neutralisation de l'État face à ces emmerdeurs, une impossibilité d'appliquer les garde-fous de la loi de 1905, censée justement limiter drastiquement les libertés de ces clergés et de ces emmerdeurs.

La laïcité c'est la séparation entre les emmerdeurs et l'État. Qui simultanément envoie paître l'État qui se mêlerait de liturgie ou de son financement, ET qui envoie paître les clergés, les lobbys et autres syndicats des âmes loin de toutes les strates de la République.

Son application nous épargnerait les petits goûters de Collomb avec les clergés, ceux de Macron en visioconférence, les discussions avec des prêtres en tous genre à propos des lois bioéthiques, la présence d'élus dans les levées de fond pour la construction de mosquées fréristes, et surtout ça nous permettrait de faire fermer l'Observatoire infoutu d'observer et de contraindre les cultes à la séparation d'avec la sphère régalienne.

La séparation c'est un coup de pied au culte.

La neutralité, c'est la castration de l'État.

Ajouter un commentaire